Forum de catch toutes fédérations confondues : WWE, IMPACT, Puroresu, Indy, Lucha...
 









 

 « NightCall » de Dan Gilroy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deurdeune
1st Dan

avatar


Messages : 188
Inscription le : 26/10/2014
Age : 20


MessageSujet: « NightCall » de Dan Gilroy.   Mar 30 Déc - 13:27

NIGHTCALL


Réalisateur: Dan Gilroy
Date de sortie: 26 novembre 2014
Durée: 1h57
Distribution: Jake Gyllenhaal: Lou Bloom
Rene Russo: Nina
Riz Ahmed: Rick, l'assistant de Lou
Budget: 8 000 000$

Lou Bloom est un chômeur à Los Angeles qui gagne de l'argent en revendant des métaux volés. Une nuit, il assiste à un accident de la route et après avoir vu les caméras de télévision venues filmer la scène, il décide de se lancer lui aussi dans la réalisation de vidéos. En écoutant les fréquences radios de la police, il parcourt les rues de nuit afin de trouver des images choc qu'il revend ensuite à des chaînes de télévision locales.





Parfois, il arrive des miracles. Vous avancez à reculons jusqu'à une salle Parisienne un jeudi matin, vous voulez vous divertir, vous voulez passer le temps. Parfois, il arrive qu'un film décide de faire toute sa promotion autour d'un autre film. Vous détestez ce film. Vous le haïssez tant vous le trouvez mauvais et sur-évalué par le monde. Vous haïssez même la musique de ce film. Parfois, il arrive des miracles.

Nightcall, ou devrais-je dire Nightcrawler, est un miracle. Sérieusement, qui sont ces garsdansdesbureaux pour avoir osé faire du marketing autour d'un film comme Drive et de sa chanson alors que Nightcrawler, contrairement au détestable Drive, est un petit bijou. Une claque. Pourquoi? Jake Gyllenhaal. Acteur très populaire, j'ai découvert cette homme dans Zodiac puis dans Enemy. Je le trouvais bon, un peu toujours sur le même ton mais très bon. Dans Nightcrawler, Jake Gyllenhaal reste sur le même ton. Et pourtant, j'ai eu l'impression que tout le travail autour de ses personnages dans ces précédents films ont été prévus pour ce film. C'est l'une des meilleurs interprétations dans un rôle qu'il m'ait été donné de voir au cinéma. Sa façon d'incarner ce psychopathe moderne, victime d'une société aux images, produit d'une génération. Le masque et le faux sourire qu'il porte en permanence, sa façon de parler, son éducation, ses motivations... Il est parfais dans ce rôle et porte le film. Sans lui, Nightcrawler aurait été un bon film. Là, il le transforme en excellent film. Une scène pour vous convaincre? Lorsqu'il crie devant le miroir. Il incarne Lou Bloom avec une puissance et une justesse... Assez parlé de Jake Gyllenhaal, les autres acteurs sont plus que crédible, à l'aise dans leurs rôles, surtout le stagiaire.

Pour le reste du film, c'est du très bon cinéma, à des années-lumières de cette daube prétentieuse qui est Drive. Le fond et la forme sont en parfait osmose. On a presque l'impression de voir une mise en abîme, un Nightcrawler filmant un Nightcrawler. Et le photo est impressionnante, le film est à 90% dans l'obscurité. L'écriture porte aussi ses fruits, les dialogues sont très bons, l'évolution des personnages aussi et cette façon de suivre le personnage qui apparaît dans 99% des plans sans jamais rentrer dans sa tête sauf à quelques exceptions est habile et osé.

Très très bonne surprise qu'est ce Nightcrawler.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I'm giving you a nightcall, tell you how i feel. le 06/03 à 02h
» Helena + I'm giving you a nightcall to tell you how I feel.
» Nightcall [Mephistos] Flash Back