Forum de catch toutes fédérations confondues : WWE, IMPACT, Puroresu, Indy, Lucha...
 









 

 Shattered Souls | 29.05.16

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Max'
14th Dan - Vindicator

avatar


Messages : 6602
Inscription le : 24/10/2014
Age : 21


MessageSujet: Shattered Souls | 29.05.16   Dim 29 Mai - 22:54





Shattered Souls .... - 29/05/16
Live from Hammerstein Ballroom, New York







Final Of The Tag Team Wrestling Championship Tournament
Triple Threat Tornado Elimination Tag Team Match
The Young Bucks Vs. The Hardys Vs. Trevor Lee & Brian Myers

Bienvenue à Shattered Souls, la soirée commence de la meilleure des façons avec un match dynamique qui tient toutes ses promesses ! Nous allons couronner les tout premiers champions par équipe de la House of Hardcore. Chaque équipes brillent dans ce match, à l’aide de spots tous plus impressionnants les uns que les autres. L’une des premières grosses actions de ce match consiste en un combo Mushroom Stomps/Lifting DDT de Trevor Lee & Brian Myers, en effet, Matt Jackson se relève de douleur directement après le double Stomps de Lee ce qui laisse le temps à Brian Myers de l’emmener dans le Lifting DDT. Ils tentent de gagner le match, mais le tombé est brisé par Nick Jackson, le deuxième frère se relève et commence un véritable Superkick Party sur Lee & Myers, Matt Hardy revient dans le ring et mange lui aussi un Superkick, mais il l’esquive au dernier moment et porte le Side Effect sur Nick Jackson, Matt arrive en courant pour défendre son frère mais il se fait avoir par le Twist of Fate d’Hardy ! Jeff est sur l’apron du ring, et le voici au sommet du Turnbuckle, Matt Hardy place les frères Jackson l’un sur l’autre et Jeff y va pour sa Swanton Bomb ! 1…2…3 ! Élimination des Young Bucks ! Le match se poursuit et la foule pense en voir la fin lorsque les Hardys porte  un Air Hardy de toute beauté sur Trevor Lee, mais Brian Myers en a profité pour faire le changement sans que les deux frères s’en aperçoivent, il entre dans le ring et alors que Matt Hardy est retourné dans son coin de ring, Jeff encaisse un Enzuigiri splendide de Myers, il grimpe sur la troisième corde et porte son elbow sur The Charismatic Enigma ! Mais une fois de plus ce n’est pas assez pour finir. Finalement, les Hardys reviennent dans le match et portent un double Twist of Fate enchaîné d’un Moonsault en stéréo sur Lee & Myers pour terminer le combat !




Single Match
Chris Hero Vs. Chris Mordetzky


Ce match regroupe les deux perdants des matchs de qualifications pour le Diamond Championship, pour rappel Chris Mordetzky a perdu contre Austin Aries alors que Chris Hero a tenté d’intervenir. Quant à lui, le super hero a perdu contre Matt Sydal mercredi suite à une intervention d’Austin Aries. Le match commence donc, et les deux hommes font une vraie démonstration de force, prises de tête, mains blanches, clé de bras, en bref, du bon vieux chain wrestling. Le contact entre les deux se dénoue finalement lorsque The Masterpiece accule Hero contre les cordes avant de l’envoyer dans celles opposées, il revient et passe en dessous de Mordetzky, rebondis une fois de plus dans les cordes, il esquive à présent une corde à linge du chef-d’œuvre et parviens à le coucher avec un rolling elbow bien appuyé !   Le match suit son cours, et aux alentours de dix minutes, la première tentative pour finir le match arrive, puisque Chris Mordetzky porte un Full Nelson Slam dévastateur qui a bien failli terminer le match, mais Hero s’en sort à deux ! The Masterpiece commence alors un jeu de rapidité où il enchaîne des moves peu habituel dans son arsenal de prises, Hurricanrana, Diving Elbow, il porte même un Moonsault, mais celui-ci est esquivé par Chris Hero qui emmène « Master » qui est retombé sur ses pieds, en roll-up 1…2… Non, ce ne sera pas assez ! Le Super Hero relève alors son adversaire et l’attrape pour le Hero’s Welcome, mais Mordetzky parviens à s’en tirer, il passe dans le dos de son adversaire et il est parti pour le Master Lock ! Toute la salle se lève pensant voir le match se terminer mais ce n’est pas le cas, car Hero, suffisamment près des cordes parviens à les attraper et à se glisser sur l’apron pour s’échapper de la soumission. Désormais sur le tablier, Chris Hero guillotine Chris Mordetzky qui s’écroule au sol, et Hero enchaîne avec un Springboard Elbow Drop !  1…2… Toujours pas ! Le match continu pendant cinq bonnes minutes, et c’est surement l’heure de la fin puisque Mordetzky attrape une seconde fois Hero dans son Master Lock, mais celui-ci résiste, et s’en sort, il utilise ses dernières forces pour s’envoyer dans les cordes et porter un Rolling Elbow, mais il est esquivé par « Master » qui porte le Full Nelson Slam pour la victoire !


Après le match, Chris Mordetzky prend un micro, il dit qu’il vient de montrer au monde entier sa supériorité. Il dit que sa défaite contre Austin Aries n’était qu’une erreur de parcours, une défaite injustifiée, qui n’a eu lieu que parce que Chris Hero est venu ajouter son grain de sel dans un match qui ne le concernait pas. Il dit que peu importe l’issue du match ce soir entre Austin Aries et Matt Sydal, il sera le prochain à affronter le futur Diamond Champion, et que peu importe l’adversaire il subira le même sort que Chris Hero ce soir ! Après cette autopromotion de « master », la caméra se dirige dans le vestiaire, dans lequel nous retrouvons Candice Michelle en compagnie de Sami Callihan, elle lui demande pourquoi il est venu mercredi en fin de show attaquer à la fois Drew Galloway et le champion Tommy Dreamer. Sami rigole et dit qu’il a simplement fait son job, il est venu montrer qu’il est le seul vrai champion de la House of Hardcore, officiellement il n’a pas perdu son titre, mais il va quand même devoir le gagner une seconde fois. Il n’a pas d’allié, il n’a que des rivaux, alors il agît en conséquence. Michelle acquiesce et demande à présent s’il a peur que Tommy Dreamer use encore de stratagème afin de lui voler ce titre une seconde fois dans l’idée où il gagne ce soir. Callihan dit que sa victoire ce soir n’est pas une option, elle est certaine, peu importe la façon dont il gagnera ce soir, il repartira champion et c’est tout ce qui compte.  Pour ce qui est de Dreamer, non il n’a pas peur, il demande si elle pense vraiment que son patron est capable de se ridiculiser une nouvelle fois, voler un titre n’est déjà pas glorieux, mais alors être incapable de le défendre par la suite c’est encore plus pitoyable. Le Crazy Idol quitte désormais l’espace interview et la caméra est de retour sur la rampe où Rhyno et Mike Knoxx font leur entrée.





Tag Team Match
Rhyno & Mike Knoxx Vs. Les Artistes


Les Artistes sont donc sur le point de faire leur premier match à la House of Hardcore, et ce, grâce au partenariat tout récent avec la ICWA. Le match commence par une opposition entre Peter Fischer et Rhyno, opposition dominée de peu par le Man Beast. Le match est assez lent et les quatre hommes portent des prises puissantes et dévastatrices. Les Artistes font une forte impression dans leur premier match sur le ring de Tommy Dreamer. La domination de Rhyno ne dure pas longtemps, puisque Fischer reprend le dessus et maltraite complètement la bête humaine, en faisant des changements rapides et fréquents avec Lucas Di Leo, les deux français continuent ce manège, et ça réussi puisque Rhyno ne parvient pas à remettre le pied à l’étrier. Après quelque chose comme sept minutes de match, Fischer fait une fois encore le tag avec son partenaire, ils envoient Rhyno dans les cordes, qui parvient enfin à se réveiller en portant un double coup de la corde à linge sur ses adversaires. Rhyno, à bout, s’écroule au sol après le choc. Il met quelques dizaines de secondes avant de ramper vers son coin, pendant ce temps, Peter & Lucas se relèvent eux aussi, ils essaient d’attraper le Man Beast, mais celui-ci fait le changement avec Knoxx ! Les Artistes se dirigent sur lui, mais Mike les attrape un à un et les repousse avec un coup de boule. Il entre dans le ring et commence à martyriser les deux français. Le match se poursuit, Di Leo est toujours l’adversaire légal, et il se fait toujours démolir par Knoxx. Douze minutes de match et c’est enfin le retour de Di Leo, ou plutôt de Peter Fischer puisqu’il fait un blind tag lorsque son partenaire est envoyé dans les cordes par Mike Knoxx, celui-ci se fait alors surprendre par un spinebuster de Peter. Le match continue pendant encore deux bonnes minutes, pendant lesquels Di Leo est resté à l’extérieur du ring pour se remettre sur pied, il entre finalement dans le ring et fonce sur Knoxx qui a depuis laissé sa place à Rhyno, il le dégage de l’apron avec un immense spear, les deux hommes désormais à l’extérieur se battent entre eux, le Man Beast profite alors que Fischer soit au sol pour se diriger vers les cordes afin de menacer Di Leo, mais la moitié des artistes est dorénavant sur ses pieds juste derrière Rhyno et il l’emmène en roll-up pour la victoire !


Après le match, les Artistes prennent un micro, ils disent que ce soir, pour leur premier match à la House of Hardcore, ils ont prouvé leurs talents. La force, l’agilité, l’opportunisme, la résistance physique et moral, le tout enveloppé de façon artistique. La beauté du catch dans toute sa splendeur, voilà ce qu’ils reflètent. Et si ce soir nous avons eu l’occasion de voir les Hardys devenir champion par équipe, cela ne va pas durer, puisque les champions ont désormais une cible dans le dos, et ils seront les premiers à en viser le centre.  Les deux français quittent désormais le ring et retourne en vestiaires. Quelques secondes après, la musique d’Andrew Everett résonne et … Il n’a pas le temps de faire son entrée, Joey Janela attaque Andrew alors que celui-ci était dans le petit sas qui permet d’accéder à la rampe ! Le match prévu étant un Falls Count Anywhere, la cloche sonne et le combat débute maintenant !





Falls Count Anywhere Match
Joey Janela Vs. Andrew Everett


Et voilà le combat qui commence donc en dehors du ring suite à l’attaque du Bad Boy dans le sas. Tout de suite l’intensité et la violence sont au rendez-vous, puisque Janela profite de son attaque vicieuse pour malmener le voltigeur. L’action se déplace assez rapidement dans les vestiaires et c’est toujours Joey qui a le dessus, il envoi voler Everett contre un mur ! Il le relève et l’y envoi une seconde fois ! Il tente de l’envoyer une seconde fois, mais Andrew bloque en plaçant ses mains contre le mur à la réception. Ça lui permet de revenir et d’envoyer Janela dans le mur à son tour. Le match suit son cours, et à mesure que le temps passe, les deux hommes aux corps déjà douloureux avancent dans le vestiaire, ils sont à présent au niveau du stand de merchandising, quelques fans sont là, à acheter à boire ou des goodies en guise de souvenir. Les deux hommes ne restent pas bien longtemps dans cette zone et continuent vers les escaliers qui mènent au parking réservé aux lutteurs et officiels. Et c’est déjà la fin du match puisque Joey Janela balance Andrew Everett dans les escaliers ! NON ! Heureusement pour lui, le voltigeur se rattrape à la rampe métallique et évite de peu la chute ! Janela se fait avoir puisqu’il avait tourné le dos à son rival et que celui-ci est désormais sur la rampe en train de la remonter, et une fois au sommet il s’élance en Crossbody qui touche sa cible, puisque celle-ci s’est retournée dans le but de comprendre la source du bruit de pas.

Après une bonne dizaine de minutes de match, les deux hommes sont à présent dans le parking privé. Et ça ne perd pas en intensité puisqu’Everett envoi son rival directement contre une voiture ! Les deux hommes continuent d’utiliser l’environnement en tant qu’arme de destruction, on envoie son adversaire contre une portière de voiture ouverte qui s’arrache au passage,  on l’écrase contre un capot, contre un toit. On utilise crics, clés en croix et autres triangles de sécurité pour se détruire. Le sang commence à couler sur le visage de Joey Janela après ses nombreux coups, et ce DDT sur le parebrise d’une voiture qui se fissure sous le choc na va rien arranger ! Everett se dirige vers une autre voiture,  ouvre le capot et se munit … De la batterie … Il la balance sur Janela ! Heureusement, ce dernier parvient à esquiver au dernier moment pour se sauver la vie, et cette fois, le parebrise explose en millier de morceaux de verre. Janela porte un Superkick pour revenir. Le match continu encore pendant deux bonnes minutes avant que Janela porte un nouveau superkick qui fait tomber Everett dans une très grande flight case ouverte. Janela ferme la malle de de transport et … Ce grand malade sort une petite bouteille d’essence de son blouson et asperge la caisse ! Alors qu’il sort un briquet, une masse transperce le coffre et voilà Everett qui en sort par le trou, il vient de se sauveur la vie ! Il utilise désormais le Sledgehammer pour en donner un coup directement dans la face de son rival. Everett profite de ce répit pour grimper en haut d’un camion de pompier stationné non loin, à l’extérieur du Parking, afin de reprendre son souffle tranquillement. Finalement, Joey revient et grimpe lui aussi sur le toit du camion après avoir activé la commande de l’échelle rétractable sur laquelle se trouve Andrew. Perché sur cette échelle, le voltigeur préfère se mettre en sécurité sur une corniche de l’aréna, mais il est bien rapidement rejoint par Janela. Les deux hommes se livrent un duel de droite, et alors qu’Everett prend le dessus, il balance son rival du rebord ! Mais il est embarqué dans la chute et les deux hommes s’écrasent contre le sol ! L’arbitre décide de mettre fin au match jugeant les deux hommes inapte à continuer, il n’y aura pas de gagnant ce soir.


Après cette fin de match inquiétante, une vidéo promotionnelle pour le match à venir est diffusée. Elle nous montre la mise en circulation du titre Diamond avec l’arrivée de quatre lutteurs, Austin Aries, Chris Hero, Matt Sydal et Chris Mordetzky. Le premier match prend lieu entre Aries et Mordetzky, et alors que Chris prend Austin dans sa Master Lock après une distraction d’Hero, il s’en libère finalement et termine le match avec un Brainbuster qui lui donne donc la place d’aspirant numéro un au titre. La semaine suivante, c’est au tour de Chris Hero et de Matt Sydal de s’affronter, et en fin de match, c’est Austin Aries qui vient perturber Chris « super » Hero, et c’est Matt Sydal qui l’emporte avec un combo Here It Is Driver/Shooting Star Press. Après cette vidéo, la caméra se tourne vers les deux commentateurs, Mikey Whipwreck et CM Punk. Ils annoncent que Joey Janela et Andrew Everett ont été escortés à l’hôpital le plus proche. Ils n’ont pour l’instant pas plus d’informations sur leurs santés, mais d’après l’avis des médecins présents en vestiaire, les deux hommes ne semblent heureusement pas gravement blessés. Ils auront plus d’information mercredi pour le prochain show de la House of Hardcore.





Diamond Championship
Single Match
Austin Aries Vs. Matt Sydal


On va couronner le premier Diamond Champion ce soir, et le match s’annonce d’une grande qualité. Les deux hommes commencent directement par des esquives en tout genre, donnant un rythme complètement fou à ce début de match.Hurricanrana pour l’un, coup de bélier pour l’autre. On passe en dessous, puis au-dessus, on saute, on se baisse, c’est une vraie danse de haute voltige ! Et c’est finalement Aries qui arrête cette démonstration en cassant le rythme avec un énorme Big Boot sous les huées des fans. C’est désormais le Greatest Man That Ever Lived qui impose son rythme, un rythme lent pendant lequel il domine « Reborn » Matt Sydal, à grand coups de suplex, de back suplex, de german suplex, il tente même déjà son Brainbuster pour en finir, mais Matt contre avec un coup de genoux, de nouveau sur ses pieds, le voltigeur s’envoie dans les cordes et porte un dévastateur Jumping High Knee dans le nez de son adversaire. Il passe de l’autre côté des et envoi un magnifique Springboard 450 Splash ! 1…2… Non Aries est toujours là. Le match suit son court sans qu’aucun des deux ne s’impose vraiment, un échange de coups et de prises en somme. Le match est très disputé et c’est au tour de Matt Sydal d’essayer d’en finir puisqu’il vient de mettre Aries au sol avec un Enzuigiri, le voilà sur le turnbuckle pour le Shooting Star Press ! NON ! Austin lève sa jambe et Matt vient s’écraser tête la première sur la botte d’Aries, quel contre ! A-Double est maintenant sur l’apron et y va pour un Slingshot Senton ! 1…2… Toujours pas ! Cette fois, Aries reprend le dessus et domine son adversaire, mais Matt Sydal résiste aux assauts, motivé par le titre en jeu. Il ne parvient pas à reprendre le dessus et Aries s’impose véritablement. C’est finalement au bout d’une dizaine de minutes de match que Sydal parvient à revenir en esquivant un Running Elbow dans le coin. A-Double d’y écrase, et Matt ne perd pas une seule seconde pour l’assoir sur la troisième corde, le voltigeur se décale un petit peu et porte un Springboard Hurricanrana de toute beauté ! Aries roule jusque dans le coin opposé et se relève avec l’aide des cordes, le voilà acculé contre le coin, Matt arrive en courant, mais Austin passe en dessous de son adversaire, Sydal a la présence d’esprit de rebondir contre le coin pour porter un Whisper in the Wind !

C’est à présent le Greatest Man That Ever Lived qui résiste, puisqu’aucun pinfall ne parvient à mettre un terme au match. Pourtant « Reborn » Matt Sydal continu sa domination, mais rien n’y fait. Les deux hommes sont désormais à la moitié du temps réglementaire, soit quinze minutes, et l’opposition est de nouveau serrée puisque les deux hommes ne parviennent pas à prendre le dessus, pourtant, Aries met au sol Sydal avec un Dropkick et le voilà qui puise dans ses dernières ressources pour grimper sur le turnbuckle, Frog Splash ! 1..2... Non, Matt suffisamment proche des cordes parvient à les atteindre pour se sauver ! Il roule à l’extérieur du ring pour reprendre son souffle, mais Aries s’élance dans les cordes et revient à toute vitesse pour le Heat Sicking Missile ! Complètement K.O à l’extérieur, l’arbitre commence son compte 1…2…3…4 Aries commence à se relever, 5…6…7… il est maintenant dans le ring, mais attention tout de même à Matt Sydal qui lui aussi commence à se relever à l’aide du ring, 8…9… Non, lui aussi est dans le ring juste à temps ! Aries énervé lui cours dessus, mais il est accueilli par une manchette qui le stop net ! Il titube, et pendant ce temps Sydal grimpe tant bien que mal sur les cordes, il s’arrête sur la deuxième et s’apprête à sauter, mais A-Double porte un Rolling Elbow qui désoriente son adversaire, il le rejoins et porte un Middle Rope Brainbuster ! Il tente le tombé 1…2… L’arbitre se fait tirer hors du ring, c’est Chris Hero ! Il vient de sauver Matt Sydal ! Austin Aries, descend rejoindre son ennemi fou de rage. Il lui court dessus bras tendus, mais Hero esquive et c’est l’arbitre qui mange la corde à linge ! Aries se fait surprendre et il est remis dans le ring par Chris « Super » Hero, lui aussi entre dans le Squared Circle et il porte le Hero’s Welcome ! Il part relever l’arbitre et pendant ce temps Sydal se relève, grimpe sur la troisième corde et porte le Shooting Star Press ! 1…2…3 Matt Sydal est le premier Diamond Champion !


Après le match, l’arbitre dépose la ceinture sur le corps de Matt Sydal toujours allongé au sol, il commence à se relever et célèbre difficilement avec ses fans, avant de quitter la scène en levant son titre. Austin Aries est toujours cloué au sol, et Chris Hero remonte avec une chaise ! Il le matraque d’énormes coups dans le dos ! Il relève enfin son rival, qui ressemble à un pantin désarticulé tant il semble inconscient et Chris lui porte encore une fois le Hero’s Welcome et cette fois-ci sur la chaise ! Alors qu’il quitte le ring, la caméra nous montre désormais Drew Galloway marcher dans les vestiaires, il est alpagué par Candice Michelle. Elle s’excuse de l’interrompre alors qu’il s’apprête à faire son entrée pour son match à venir, mais elle aimerait savoir si il se sent en forme ce soir, on l’a vu relever des défis pendant trois semaines, un match sans disqualification, un match de table et enfin un match handicap, ce sont des stipulations qui laissent des marques. Galloway dit qu’il est en pleine forme, il est tout simplement supérieur physiquement, il n’est pas la fierté écossaise pour rien. Dreamer a voulu lui barrer la route d’accès à ce match de championnat mais il a échoué, car le résultat, c’est qu’il est dans le match, et après ce même match, le résultat sera Drew Galloway champion de la House of Hardcore. Et rien ni personne ne pourra lui prendre ce titre, pas Tommy Dreamer et sa lâcheté, pas non plus ses sbires qu’il a déjà battu, et encore moins Callihan qui en quatre semaine n’a fait qu’un seul match. Un seul match et il est aspirant au titre ? Alors que lui a dû battre ses rivaux trois semaines de suite ? C’est une injustice, mais le voilà dans ce match, et c’est tout ce qui compte. Et alors que sa musique résonne, Galloway s’avance et passe le rideau séparant la rampe des vestiaires.





House of Hardcore Championship
Triple Threat Match
Tommy Dreamer Vs. Drew Galloway Vs. Sami Callihan


L’histoire entre ces trois hommes est chargée, tout commence lors du premier show, alors que Drew Galloway et Sami Callihan s’affrontent pour déterminer le premier champion de l’histoire de la House Of Hardcore. Callihan l’emporte, mais Dreamer arrive et lui vole le titre. Galloway réclame une revanche, mais Dreamer refuse, Sami la demande aussi, mais l’owner répond qu’elle aura lieu à Shattered Souls. Finalement, Galloway bat Rhyno dans un match sans disqualification, puis Mike Knoxx dans un table match la semaine suivante et enfin il bat les deux mêmes hommes dans un match handicap ce qui lui donne le droit d’être dans le ring à Shattered Souls. Le match commence donc, et tout de suite, Callihan et Galloway se jette sur le patron qui ne peut se défendre sous la pluie de droite et de gauche qui s’abat sur son visage.  Il est maintenant au sol et Callihan fonce désormais  sur l’écossais et l’envoi au sol avec un Lou Thesz Press, il enchaîne droite et gauche et profite de la proximité avec les cordes pour porter son Pendulum Splash ! 1…2… Dreamer vient casser le tombé pour sauver le match et surtout son titre ! Alors que le Crazy Idol a bien failli gagner ce match en un temps record, Dreamer est de retour et commence à malmener son rival, mais c’est sans compter sur Galloway qui est de retour, et les trois hommes se lancent dans une guerre, où chacun y va de son coup, de sa prise.

Après de longues minutes d’équité en termes de domination, un homme s’impose finalement, il s’agit de l’écossais. Il fait attention à maitriser les deux hommes séparément afin de ne pas se faire avoir, et ça marche puisqu’il est véritablement l’homme de ce match pour le moment. Finalement, Drew Galloway n’a pas vu Tommy Dreamer rouler à l’extérieur du ring après une German Suplex, et il se fait donc avoir par un coup de poubelle du Chairman en plein sur l’arrière du crâne. Le match continu, et pas mal d’armes sont de sorties en plus de la poubelle, on peut voir quelques chaises, un kendo stick et même un panneau stop. Les trois hommes se détruisent avec ces objets, et une fois seul debout sur le ring, Dreamer décide de retirer toutes les protections de coins, les douze tendeurs métalliques sont désormais à nus, prêts à faire souffrir les lutteurs qu’ils accueilleront. Et c’est le patron qui sera le premier à tester son invention puisque Callihan l’envoi tête la première contre l’un des coins. Le patron s’écroule à l’extérieur du ring, la tête en sang. Mais le Crazy Idol manque de flair puisqu’il se fait avoir par un coup de panneau stop porté par son rival écossais. Ce dernier prend possession de la poubelle, et glisse le buste de son ennemi à l’intérieur, il monte à présent sur la troisième corde et porte une énorme descente de la cuisse directement sur la poubelle à l’endroit où se trouve la tête de Callihan ! Celui-ci retire la poubelle involontairement en se tordant de douleur, et voilà que l’idole est désormais ensanglantée elle aussi. Drew aperçoit Dreamer en train de se relever avec l’aide du ring, il se penche donc entre la deuxième et troisième corde dans l’idée de le remonter dans la zone de combat, mais le patron surprend tout le monde en donnant un coup de batte en plastique recouverte de punaises directement sur la tête de l’écossais. Ce dernier reste en suspens sur la seconde corde, complètement sonné, et son patron le tire par les cheveux pour le faire venir à l’extérieur.

Alors que Gallooway reprend ses esprits, il s’engage dans une bataille de coups droits avec Dreamer, ils y vont chacun leur tour. C’est finalement le décisionnaire qui prend le dessus et au bout de trois droites consécutives, il place son rival sur la table des commentateurs, Whipreck et Punk se retirent, sentant le danger venir, et voilà que Dreamer porte the Scottish Pride sur ses épaules pour le Death Valley Driver, mais Galloway parvient à s’en sortir et Future Shock DDT sur la table ! Il se relève maintenant et se tourne vers le ring, mais il se fait surprendre par un Suicide Dive de Callihan ! Les minutes passent et les trois hommes continuent leur affrontement à l’extérieur du ring. C’est un véritable brawl avec coups de chaises, de moniteur TV auparavant postés sur la table des commentateurs, on va même jusque prendre le titre dans les mains de Tony Chimel pour se frapper avec. Dreamer perfore Sami avec un Spear au travers d’une barrière métallique entourant le ring ! Finalement l’action recommence dans le ring où se trouvent désormais deux tables, encore pliées au sol. Le combat continu encore quelques minutes, et c’est certainement l’heure de la fin puisque Tommy Dreamer porte son Death Valley Driver sur Galloway ! Mais il n’a pas le temps de tenter le tombé puisque Callihan arrive en courant sur lui avec un coup de la corde à linge, mais c’est esquivé, cependant, Sami a la présence d’esprit d’attraper la tête de son patron et la lui plante dans le ring avec son Headlock Driver ! 1…2… Et non, Galloway parvient à stopper le tombé ! Il relève les deux adversaires et les place pour le Future Shock, son bras droit passant sous les bras du Crazy Idol, tandis que son bras gauche retient ceux du boss, Double Future Shock DDT ! Il tente le tombé, mais les lumières s’éteignent, et lorsqu’elles se rallument, Mike Knoxx et Rhyno sont dans le ring, et apparemment ils ont dépliés les tables puisqu’elles sont maintenant sur leurs pieds métalliques. Mike Knoxx attrape Callihan par la gorge et le Man Beast fait de même avec Galloway, Double Chokeslam sur les tables ! Knoxx place le corps de son patron sur la dépouille du Crazy Idol pour le tombé final ! Tommy Dreamer conserve son titre ! Le show se termine sur l’imagine du patron, à genoux au sol avec son titre, les corps de ses adversaires inanimés devant lui, et ses deux alliés derrière lui.


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WANDERING SOULS ★ humanity is endangered.
» (m) au choix + aiden (beyond : two souls)
» Augustine Souls
» (ICESNOW#8) ≤ « Shattered. »
» Les Groupes de Luttes à mains nues